Ressources des personnes handicapées : quelles évolutions récentes ?

vendredi 26 janvier 2018
par  admin
popularité : 44%

Adoptées le 30 décembre 2017, la loi de finances et la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2018 comportent des mesures qui vont impacter les ressources des personnes handicapées et leur famille d’ici les deux ans à venir.
Retour sur ces nouvelles dispositions avec des extraits d’un article de l’Unapei.

1/ Une augmentation de l’AAH en deux temps.

L’Allocation aux Adultes Handicapées (AAH) va être revalorisée de +90€ sur deux ans :
une première revalorisation de + 50€ interviendra en novembre 2018 ;
puis une seconde de + 40€ en novembre 2019.

2/ Des mesures défavorables pour certains allocataires de l’AAH.

Cette revalorisation de l’AAH ne sera malheureusement pas effective pour tous les allocataires de l’AAH, car suivie de mesures défavorables pour certains.
Fusion des compléments à l’AAH, perçus par les personnes vivant en logement indépendant et n’exerçant pas d’activité professionnelle, alignée sur le complément le plus faible dès janvier 2019 ; autrement dit : suppression du complément de ressources à l’AAH (dont le montant est de :179,31 €/mois) au profit du maintien de la majoration pour la vie autonome (dont le montant est de 104,77 €/mois).

Baisse du plafond de ressources de l’AAH pour les couples d’ici fin 2019, passant de 2 à 1,8 fois celui appliqué pour une personne seule.

3/ Les évolutions liées à la prime d’activité.

Une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des travailleurs éligibles à la prime d’activité : la prime d’activité va augmenter de 20 €/mois d’ici le mois d’octobre 2018.

Cependant ne pourront en bénéficier les travailleurs bénéficiaires de pensions d’invalidité et de rentes accident du travail qui sont désormais prises en compte dans leur intégralité, ce qui va faire obstacle à ce qu’un certain nombre de ces bénéficiaires puissent bénéficier de la prime, du fait du plafond de ressources.

Les travailleurs titulaires de l’AAH pourront toujours continuer à bénéficier de la prime d’activité, sans changement de modalité de prise en compte.

4/ La hausse de la CSG neutralisée pour les travailleurs d’ESAT ?

Pour compenser la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) de 1,7% depuis le 1er janvier 2018, la rémunération garantie des travailleurs d’ESAT devrait augmenter d’un montant équivalent (promesse de la Secrétaire d’Etat). Ils ne gagneraient pas en pouvoir d’achat, mais ils n’y perdraient pas. Un décret d’application de cette mesure a été soumis au CNCPH en décembre et devrait être publié d’ici... quelques jours, semaines, mois (?).


Commentaires